Appel a la manifestation “Sortir du nucléaire sans „oui mais“!”

le 11. décembre 2010 a 13 heures, place de la mairie a Freiburg (All)
Nous vivons en-ce moment un renouvellement du mouvement contre la politique du nucléaire. Dans le nord de l’europe, cela a beaucoup à avoir, avec le prolongement de l’activite des centrales nucléaires allemandes et l’ouverture possible d’une poubelle nucléaire en Suisse.

Depuis des dizaines d’années, de grandes parties de la population s’opposent à l’utilisation terrible de dette technologie à hauts risques. Un jour apres le sommet franco-allemand et une bonne semaine avant le transport de déchets radioactifs CASTOR de Cadarache a Lubmin en Allemagne, nous allons énergiquement lever nos voies contre la politique nucléaire actuelle.

En plus des dangers journaliers du fonctionnement des centrales nucléaires, il n’existe pas de solution sure pour les déchets que l’industrie nucléaire emet. Les énormes émissions de dioxyde de carbone lors de la production du matériel necessaire, ainsi que l’exploitation de ceux et celles qui travaillent dans les mines d’uranium montre, qu’il-n-y-a pas d’avenir socialement ou „climatiquement correct“ avec l’industrie nucléaire.

Le contexte actuel de l’exploitation capitaliste des humains et de la nature ne peut pas etre réduit a la politique du nucléaire. Il concerne toutes les spheres de la vie et représente pour nous l’obstacle a franchir, si nous voulons bâtir un avenir social et écologique.

L’arrogance, avec laquelle le gouvernement allemand réalise sa politique atomique montre parfaitement, à quel point des consensus putatifs sur le nucleaire – même juridiquement ancrés – sont fragiles. Que le gouvernement met les intérets de l’industrie nucléaire par dessus de la volonté des concernéEs affiche clairement, qu’un systeme politique réprésentatif ne nous permettra jamais de sortir de notre mutite réelle. ce probleme ne peut etre reduit a un état national. Dans le monde entier, des millions de personnes sont opprimées directement ou indirectement dans l’intéret de la lobby du nucléaire.

Le grand nombre de forces policières qui ont accompagné le transport nucléaire CASTOR debut novembre a montré, quel investissement l’industrie nucléaire et l’état font, pour fléchir la volonté des concernéEs. La largeur de la résistance contre le transport a pu montrer, que des dizaines de milliers de personnes s’opposent au nucléaire, même si les manifestations sont prohibées. Meme dans la region, bien loin du centre contestataire dans les Ventlandes, plus de 1.000 personnes ont bloquéle transport, ce qui l’a obligé a faire demi-tour. Sortir du nucléaire reste du „travail manuel“, ce qui signifie, que nous devons réacquerir du pouvoir. Dans les Ventlandes, cela signifie, de manifester qu’importe une potentielle interdiction de le faire. Ca signifie aussi, que nous voulons autodéterminer nos manifestations, sans demander l’autorisation. Ceci sera aussi le cas lors de notre manifestation à Freiburg.

Nous vous appellons a joindre la grande manifestation antinucléaire le 11.12.2010 a 13 heures devant la mairie de Freiburg.

Pour une fin de cette politique nucléaire!
Fermeture immédiate de toutes les usines atomiques dans le monde entier!
Pour une changement décentralisee et solidaire de la politique des énergies!

Anti-Atom-Initiative Dreyeckland (AAID)